Obtenir un diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture

auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture travaille dans un centre hospitalier, dans une garderie, chez lui ou dans un centre de protection maternelle et infantile. Il s’occupe des enfants de bas âge en général. Cependant, pour exercer le métier, il faudrait se munir d’un diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture.

Quelles sont les missions de l’auxiliaire de puériculture ?

Les tâches d’un auxiliaire de puériculture sont très diversifiées. En effet, lorsqu’il est amené à travailler dans un milieu hospitalier (maternité ou service de néonatalogie) :

  • Il s’occupe des enfants malades, mais n’a pas le droit de donner des médicaments : toilette, préparation des biberons et des repas, prise de température, pèse, etc.
  • Il assiste la sage-femme pendant l’accouchement
  • Il veille à la propreté du matériel médical
  • Il fait la garde de nuit

Pour les travaux dans un centre de Protection Maternelle et Infantile ou PMI, il s’occupe de l’accueil, de la prise de mesure, de la pèse des petits et de l’entretien des matériels médicaux.

Toutefois, pour un emploi au sein d’un centre ou d’une garderie, elle participe activement à l’éveil des enfants (jeux, comptines, divertissement…) et les aides à devenir autonomes. L’auxiliaire de puériculture salaire est de 1500 euros en moyenne pour les débutants.

Comment obtenir un diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture ?

On confond souvent le poste de puéricultrice et d’auxiliaire de puériculture. Or, ce sont deux postes totalement différents, mais complémentaires. Pour exercer le métier, il faudrait avoir un DE d’auxiliaire de puériculture. La formation dure en générale 1 an, suivie d’un stage pratique de six mois. À titre d’information, aucun diplôme n’est requis pour suivre la formation. D’ailleurs, l’obtention du diplôme est envisageable par validation d’expérience. Pour réussir, il faudrait passer deux épreuves :

  • Écrites
  • Et orales

En outre, ce travail est surtout réservé à la gente féminine et aux personnes aimant le contact avec les enfants et ayant une bonne qualité relationnelle. Pour faire face à son quotidien qui est souvent surchargé, l’individu doit être patient et bien organisé, ayant un sens de l’écoute et une bonne condition physique, et doit s’habituer aux cris et pleurs des bébés. Attention ! Les horaires sont parfois irréguliers, et dans la plupart du temps, il sera amené à travailler le weekend, la nuit et les jours fériés.

Comment sont les débouchés ?

Le secteur de la petite enfance est un domaine qui recrute toujours. Après le départ à la retraite successif et la hausse du taux de natalité, la recherche de nouveaux recrus est présente une forte croissance. Par ailleurs, l’évolution de carrière est possible après quelques années d’expérience. L’auxiliaire de puériculture peut obtenir une promotion :

  • la classe supérieure après six années de service
  • et la classe exceptionnelle après onze ans de service

 Aussi, il peut se reconvertir en infirmier ou en éducateur de jeunes enfants selon son expérience.